VOS PENSEES VOUS SONT-ELLES UTILES ?

Où que vous soyez, quoi que vous fassiez, votre cerveau ne cesse de produire des pensées (en dehors des moments de méditation bien entendu). Il vous guide mais dans quel sens ? Vous rend-t-il heureux ? Vous procure-t-il de la sérénité et de la joie ?

Notre façon de penser est le résultat d’années d’habitudes, de conditionnement culturel, sociétal et éducatif. En fonction de la négativité ou de la positivité de ce que nous avons l’habitude de nous raconter, notre corps sécrète un cocktail d’hormone dont la recette et le dosage est sur-mesure. Dès que nous tentons de changer, notre métabolisme fait tout son possible pour retrouver son équilibre ancien, même si cela ne nous rend pas plus heureux. Notre cerveau va alors générer des pensées qui rétablissent l’ordre tel que nous l’avons connu jusque là. Il s’agit donc de prendre une vraie décision ici et maintenant et de nous engager à modifier ce conditionnement jusqu’à parvenir à modifier nos encodages neuronaux et la chimie de notre corps. Entrainez-vous à penser positif et constructif peu importe les situations dans lesquelles vous vous trouvez.

Sachez que toute situation difficile est une occasion de grandir, d’apprendre sur vous ; que toute personne qui semble incarner le mal ne fait que de se comporter du mieux de ses connaissances et expériences. Les vrais « méchants » n’existent pas, et personne ni rien n’est là pour œuvrer à votre malheur. Mais vous avez le pouvoir en vous de changer votre perception des choses, ce que vous faites de ce que la vie (ou les autres) vous donne(nt).

Alors écoutez bien les scénarios que vous raconte votre cerveau. Laissez-le s’exprimer. Analysez vos besoins personnels, respectez-vous, prenez soin de vous. Changez les choses que vous pouvez changer en ayant confiance en votre énergie vitale. Si vous avez peur de manquer de capacités dans un domaine, cherchez les sources d’apprentissages pour vous renforcer. Si vous êtes seul, trouvez-vous des alliés positifs, bienveillants et bénéfiques à votre évolution. Si vous avez les preuves de ne pas pouvoir changer les choses (ex : on ne peut changer les autres), alors travaillez votre acceptation en vous connectant à l’Amour.

Souriez le plus souvent possible car votre corps aime la congruence. Il va croire en votre bonheur même si vous n’y êtes pas encore et les hormones du bonheur ne tarderont pas à se manifester, et vous retrouverez une toute nouvelle énergie.

Jusqu’à ce que votre entourage et votre quotidien change totalement grâce aux modifications que vous aurez initiés, apprenez à observer et à maitriser votre mental. Soyez votre premier entraineur au bonheur. Encouragez-vous, et concentrez-vous sur tout ce qui vous procure de la joie.

Vos pensées, votre déco, vos tenues, les personnes avec qui vous passez du temps, ce que vous lisez, ce que vous regardez, les endroits où vous allez, embellissez tout ce que vous pouvez jusqu’à ce que votre monde intérieur et extérieur vibrent la paix et la joie.

Un des triangles fabuleux dans le coaching se nomme les 3C : Choix, Conscience, Confiance. Si vous décidez dès maintenant de développer votre savoir-être-heureux voici un exercice à intégrer dans votre quotidien.

CHOIX : Faites le choix d’un élément qui vous permettra de vous sentir présent et de canaliser votre mental sur le moment présent. Ça peut être un bracelet que vous porterez désormais jusqu’à ce que l’habitude devienne récurrente en vous.

CONSCIENCE : recentrez-vous alors dans votre corps. Respirez profondément, activez vos 5 sens. Qu’entendez-vous ? Que voyez-vous ? Quels parfums s’offrent à votre nez ? Que vous rapporte votre peau ? Dégustez les joies de la présence et prenez conscience de ce que votre cerveau vous raconte.

CONFIANCE : ayez confiance en votre instinct et interrogez-vous. Est-ce que j’ai les preuves de la réalité de ce que je pense ? Suis-je en train de juger ou d’interpréter quelque chose ? Ma pensée me procure-t-elle une émotion positive ? Me donne-t-elle de l’énergie m’aidant à avancer dans le bon sens ? Est-elle bénéfique et utile pour moi ? Quelle va être ma prochaine action ? Quel est le résultat appréciable que je vise ?

  • Passez de « je suis nulle » à « que puis-je faire pour changer les choses ? ».
  • Passez de « Cette personne me veut du mal » à « pourquoi son attitude me dérange ? Que puis-je faire pour ne plus être vulnérable ? ».
  • Passez de « je manque de ressources » à « comme puis-je me doter de ce dont j’ai besoin ? ».
  • Passez de « je n’ai pas de chance » à « je suis ma chance ».

 

Souriez. Vous êtes la vie.

Nesem Ertan

ertan.nesem@gmail.com

source image
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s