COMMENT TROUVER LE POINT G DE VOS CENTRES D’INTÉRÊT ?

Photo by Joey Kyber on Unsplash

Vous vous intéressez à plein de choses sans vous passionner pour… grand chose ?  C’est souvent dû au fait de surfer d’une activité à l’autre, d’un contenu à l’autre et c’est normal parce que nous vivons dans un monde d’hyper-choix et de l’image.

Décider de s’intéresser en profondeur à un sujet nécessite de mettre des cadres dans sa vie, de se créer du temps, de l’espace, de la sérénité, et aussi de ne pas s’inquiéter de la validation des autres.

Vous aimez peut-être le jazz, vous aimez le sport, vous aimez les beaux endroits, mais lorsqu’on vous demande d’en parler plus longuement vous séchez, car un sentiment d’indifférence ou de « nager » dans le néant s’empare de vous. Peut-être n’êtes vous simplement pas quelqu’un qui se passionne pour les choses ? Non. Simplement, vous n’avez pas encore appris à faire de la plongée.

Si la vie est belle comme elle est actuellement pour vous, aucun soucis, continuez à faire ce que vous faites. Mais si cela vous embête d’avoir l’impression de passer à côté de beaucoup de choses en n’arrivant pas à vous « connecter », voici une petite méthode pour trouver  et préciser ce qui vous fait vibrer.

Prenez une des dernières expériences que vous avez aimé vivre.

Exemple : Vendredi dernier quand un de vos amis à sorti sa guitare au moment de l’apéro ?

Vous savez juste que vous avez passé un bon moment, et du coup ça ne vous semble pas vous apporter une information bien importante sur vous-même. Et en temps normal vous seriez déjà en train de penser à autre chose. Mais cette fois-ci fermez les yeux et mettez un arrêt sur image !

Nous allons chercher ensemble l’ingrédient, au centre de ce moment, qui vous a fait vibrer : autrement dit, ce que j’appelle le point G de votre intérêt. 😉

La méthode consiste à décortiquer à l’extrême l’expérience en ses multiples composantes. Dans le cas fictif de cet apéro musical par exemple, voici tout ce qui a pu composer la scène :

  • la musique : ses paroles, ses notes, le genre de guitare qui était joué et sa sonorité particulière. Était-ce une chanson qu’il a composé pour celle qu’il aime ? Le timbre de voix du chanteur vous a-t-il particulièrement touché ?
  • l’ambiance : le silence qui a régné pour écouter, ou les invités qui ont tous chanté pour accompagner le musicien, une chanson culte qui réunit tout le monde et fait oublier les stress du quotidien ? l’admiration qui se lisait sur le regard des enfants / adultes dans la salle ? le lieu était-il particulièrement beau dans son architecture ou sa déco, contribuant ainsi à l’ambiance ?
  • l’attitude du musicien : lisait-on la joie de jouer, son plaisir sur son visage ? le faisait-il avec une intention particulière (un cadeau pour quelqu’un, ou pour dédramatiser l’ambiance après une nouvelle triste ?)
  • l’instrument : avez-vous un coup de cœur pour la beauté de l’objet en tant que tel ?

 

Respirez et retrouver un calme intérieur, avant de faire l’exercice. En fermant les yeux, essayez-de revivre la scène, et repensez à tout ce qui a attiré votre attention. Décortiquez dans un maximum de détails ce qui s’est produit et ce qui vous a captivé. En écoutant bien votre cœur, vous allez voir qu’il va jouer faire « biiiiip » comme un détecteur de métal lorsque vous allez repenser aux éléments que vous voudriez revoir ou revivre.

Ce qui vous a touché dans le moment peut être lié :

  • au physique : vous êtes peut-être un visuel et vous avez aimé voir quelque chose, ou des choses qui allaient particulièrement bien ensemble. Vous avez peut-être un talent pour l’association, le design, la sélection, la composition…  Ou peut être êtes-vous un auditif (le son), un olfactif (les odeurs), ou un gustatif (les goûts), et des conditions particulière étaient réunis à ce moment précis pour que vous viviez une expérience marquante. Que mangiez-vous ? Que touchiez-vous ? Que sentiez-vous ? Des souvenirs vous reviennent ? Notez chaque détail et mettez des astérisques à côté des meilleurs détails comme si vous étiez sur Tripadvisor et précisez ce qui vous a particulièrement plu et pourquoi. C’est vous le gourmet !
  • au psychique : vous avez aimé le storytelling du moment qui a été vécu ou les émotions qui ont été échangés entre les personnes en présence via leurs gestes, leurs paroles, leurs attitudes. Peut-être avez-vous un sens de la narration, de la création (littéraire, audiovisuel, conceptuel…) ou de la communication (psychologie, intelligence émotionnelle, entraide, générosité, divertissement….)
  • à l’activité : peut-être avez-vous observé quelqu’un faire quelque chose que vous aimeriez apprendre à faire, une activité que vous pourriez ensuite vous appropriez et faire à votre façon. Ou la personne utilisait-elle une méthode et vous avez eu envie de jouer à faire les choses autrement ?

 

Lorsqu’on s’arrête à relater un événement de façon neutre et synthétique (soirée guitare apéro) on limite la richesse de l’expérience, or il y a quelque chose de particulier qui vous a fait vibrer vous ! Alors, à chaque fois que quelque chose vous mets en joie, jouer à l’archéologue qui dépoussière le passé avec une petite brosse à dent, ou un chercheur d’or qui vérifie chaque petit cailloux avant de trouver ce qui brille à ses yeux. Et lorsque votre détecteur commencera à biper : let the game begin ! Vous saurez que vous tenez entre les mains quelque chose que vous avez envie d’explorer : en vous informant (lecture, rencontres, questions, docu, etc…), et/ou en passant à l’action (cours, stages, hobby, etc…).

 

Lorsqu’on essaie de trouver ses talents, ses goûts, ses passions de but en blanc, c’est notre Ego qui parle en nous critiquant, car en comparaison avec d’autres personnes il nous trouve « peu intéressant » ou « moins épanouis », « moins inspirant »… Et toute recherche guidée par l’Ego n’est qu’une partie de frustration et d’angoisse. La peur et les briefs trop précis qui attendent un retour sur le temps investis à cette réflexion, ne peuvent vous guider vers vos amours et vos vraies sources de joie. Alors, au lieu de vous torturer l’esprit, faites ce que vous feriez lors d’un premier rdv amoureux : intéressez-vous à chaque petite chose que votre Moi profond a à vous raconter jusqu’à trouver l’essence de ce qui vous fait vibrer, sans juger ce qui en ressort.

Peut-être que cette soirée musicale vous a captivée parce que vous auriez envie de vous tester à la menuiserie pour fabriquer des guitares ? Et votre Ego viendra tout de suite vous dire que « c’est pas avec ça que tu vas payer ton loyer si tu voulais faire une reconversion pro!« . L’Ego est impatience, ne l’écoutez pas ! C’est comme si un père regardait son nouveau né pour dire « c’est pas lui qui va construire notre maison avec ses petits bras ! ». Il ne peut savoir où l’aventure de l’exploration de cette graine d’intérêt vous mènera. Laissez-vous le temps de la planter d’abord, de la nourrir en eau et en lumière et puis vous verrez. Et peut-être que ça vous passera, mais vous aurez appris des choses. Aimer n’est pas exiger, c’est vivre. Et quand on lâche prise de ses critères et de ses attentes, elle nous donne des cadeaux bien plus beaux que ce qu’on aurait pu « commander ».

Alors, prêts à jouer au détective avec vos moments de bonheur ?

N’oubliez pas : pensez détail, pensez vibration, pensez biiiiiiip ! 😉

 

Nesem Ertan

Life Coach

Ertan.nesem@gmail.com

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s