ARTISTE ET EPANOUI : COMMENT ?

Plusieurs croyances négatives circulent autour des artistes : ils sont souvent tourmentés, déséquilibrés, ont des problèmes d’ego, des vies en montagnes russes émotionnelles, ont tendance aux excès et à l’usage de drogues…

Certains peuvent souffrir du poids de ce regard extérieur. On les célèbrera s’ils réussissent, mais on les marginalisera en attendant, en constatant leurs vies de grands sensibles hors normes.

Ils ne sont pourtant pas des inadaptés sociaux, mais n’ont simplement pas encore compris les clés de l’équilibre de leur nature à fort potentiel créatif. Même les plus agités d’entre eux peuvent trouver leur stabilité et leur bonheur en prenant conscience des fonctionnement de leur personnalité.

A travers mes recherches j’ai pu remarquer qu’il existe 4 types d’artistes :

  • les ambitieux / ceux qui ont quelque chose à prouver, dénoncer
  • les joueurs / ceux qui créent, jouent, expérimentent pour leur plaisir

–> ces deux typologies ont tendance à aller loin dans leurs carrières

  • les perdus / ceux qui se cherchent
  • les artisans / ceux qui ne cherchent rien de plus que le plaisir de produire

–> ces deux typologies ont moins de chance de devenir de grandes « stars »

Le don de la personnalité créative vient avec son prix à payer. Les idées ont tendance à venir davantage aux individus ayant le sens de l’exploration, de la curiosité, de l’observation, de l’analyse (personnalités Vatta en Ayurveda). Ils nourrissent leurs esprits de variété et parviennent ainsi à transformer ces ingrédients en nouvelles combinaisons, en projets, en oeuvres, en idées. Mais lorsqu’ils restent trop longtemps dans cet état d’esprit en mouvement, leur cerveau ne cesse de prendre en vitesse, ils se fatiguent, et tombent dans le stress, le doute et s’y perdent.

Si un cerveau de créatif sur-agité est de surcroit un artiste de la catégorie « ambitieux », il ou elle va vivre sur les montagnes russes, puisque son estime de soi sera de nature haute et instable. Il est probable qu’il/elle a pris plaisir lors de ses premières activités créatives, mais la fierté de reconnaissance qui en a résulté a pu prendre trop de pouvoir sur la suite de son orientation, même de façon inconsciente. Plus l’art est destiné à obtenir la validation de quelconque critique ou jury, ou de prendre une revanche (sociale par ex), plus le créatif risque de tomber dans les déséquilibres émotionnels et les comportements à excès. Les cercles artistiques, les écoles, le monde des galleries, les concours, ne font que de mettre de l’huile sur le feu. Si à la question, « Travaillerais-tu quand même sur ce projet si personne n’allait le voir, ou savoir qu’il provient de toi ? », vous répondez non, c’est que vous êtes devenu l’esclave de votre ego. Or le véritable artiste sachant entendre le doux chant de l’inspiration est votre sérénité à partir de laquelle naissent vos joies et curiosités. L’ego est un stratège qui essaie d’exploiter vos neurones pour produire des oeuvres qui sauront impressionner les autres. Sa créativité est alors limitée, tandis que votre « amour » contient votre abondance illimitée.

Image result for jean michel basquiat deathImage result for iris apfel

 

 

 

 

 

Des artistes comme Jean-Michel Basquiat (les ambitieux) vont très vite très loin et se brûlent les ailes, tandis que des personnalités comme Iris Apfel (les joueurs) mènent leur vie en explorant ce qui les met en joie. Ces deux catégories sont celles qui réussissent le mieux, car elles sont affirmées, définissent ce qu’elles aiment et prennent des risques, soit pour marquer leur différence, soit parce que les règles n’ont aucune importance du moment où elles sont dans leur élément, dans leur joie personnelle. Bien évidemment, les joueurs ont tout à gagner, tandis que les premiers se sacrifient au nom de la souffrance identitaire qu’ils ont besoin de crier. Leur douleur ne rend pas leurs oeuvres moins impressionnant pour les explorateurs, mais leurs vies ne les épanouit guère.

« Les perdus » sont dans l’entre deux.

Ils veulent oser, s’affirmer comme les deux autres catégories mais restent timides, manquent de confiance en soi.

Quant aux « artisans », ils n’ont rien demandé à personne.

Ils n’ont nul besoin d’être reconnu. Ils créent quand ils veulent, sans ego, se font plaisir, ou offrent leurs oeuvres à leurs proches. Tout roule. Ils ont souvent un autre métier à côté, qui les nourrit. Nul besoin de faire quoi que ce soit pour eux donc. 🙂

 

***

Si vous êtes un artiste accompli ou en devenir, ou si un/e de vos proches entre dans cette catégorie, et voudrait trouver un équilibre épanouissant dans sa vie de créatif, voici quelques habitudes à adopter : 

  1. Définir ses forces et ses inspirations/plaisir : Précisez et mettez un mot sur tout ce qui vous plait, tout ce qui vous nourrit de joie et d’énergie, tout ce qui vous absorbe sans effort, et les choses que vous arrivez facilement à faire et en y prenant du plaisir. Ainsi, plus vous avancerez, plus vous nourrirez en conscience vos forces et votre « moodboard », et votre signature artistique, votre style et votre langage se précisera avec le temps. Vous ne serez pas sans cesse en train de chercher de nouveaux élans, vous serez sur votre voie.
  2. Calmer régulièrement son cerveau : Votre nature profonde est plus créative que la moyenne, plus expressive et ceci vient avec un prix à payer. Vous êtes plus facilement bouleversé dans vos émotions, plus sensible au niveau du sommeil et des nerfs. Deux habitudes sont à prendre très vite : routines santé et méditation. Veillez à vous coucher et vous lever le plus souvent aux mêmes horaires, dormir suffisamment, mettre en place une alimentation nourrissante et facile à digérer (alcaline par ex), commencer vos journées dans le calme et la joie seront des ancrages importants pour vous empêcher de partir dans les stratosphère de votre mental. Justement, la deuxième habitude est de surveiller votre activité mentale. Lorsque vous passerez plus de deux heures successives à faire un travail purement mental, vous allez vous déconnecter de votre corps qui sera en train de se contracter. Il est important alors de savoir sortir de votre « flow » et de prendre une pause pour respirer en pleine conscience et vous vider l’esprit. La respiration Sufi (inspirer 4 temps et expirer 8 temps, les yeux fermés), pendant 10 minutes, sera un bon premier pas vers le retour au calme et à l’ancrage.
  3. Transcender son passé : Oui, ça peut paraître facile à dire, mais pour que votre ego ne règne pas sur votre carrière/vie, vous avez besoin de trouver (à votre rythme, et si besoin avec de l’aide) tout ce qui vous a blessé et/ou vous retient d’avancer dans la vie, pour vous libérer de votre passé. Beaucoup d’artistes ont d’abord eu un rapport thérapeutique à leur art, comme Salvador Dali ou Niky de Saint Phalle, par exemple. Ce n’est qu’en unissant l’enfant en vous et l’adulte en vous, en vous aimant à 100% que vous pourrez avancer. Connaître vos 4 ou 5 valeurs clé vous aidera grandement dans les décisions que vous prendrez.

 

Les artistes ne sont pas des fous, mais comme toute qualité en excès, leurs talents viennent avec des effets secondaires. On ne peut pas être tout à la fois. Il s’agit des influences yin et yang de nos natures profondes. Les esprits leaders, par exemple, peuvent avoir trop d’énergie et d’élan et manquer d’écoute et d’empathie, tandis que les personnes ressources peuvent tomber dans l’immobilisme et s’oublier, se laisser marcher sur les pieds. La bonne nouvelle, c’est qu’en connaissant nos talents et notre nature, nous pouvons adopter le lifestyle nous permettant de nous épanouir, en équilibre et de façon durable.

Certains ont peur que le bien-être éteigne la flamme artistique. A cela je ne répondrai que par le fait que la peur est l’émotion de l’ego. On peut aller explorer les extrémités de notre existence tout en gardant un pied ancré. Marina Abramovic est un bon exemple. Elle repousse certes les limites de son corps dans ces oeuvres, mais elle a su garder son ancrage pour construire sa voie et grandir à chaque étape. Aujourd’hui, elle a 71 ans, et a toujours son éclat et un grand sourire plein d’amour.

Image result for marina abramovic smile

 

Si je devais vous donner un seul tips : suivez ce qui vous met en joie.

 

***

Si vous souhaitez être accompagné pour mieux définir vos forces, votre identité créative, votre voie, transcender votre passé ou créer le quotidien qui vous permettra de vous épanouir, contactez-moi pour une séance d’information : ertan.nesem@gmail.com. ☀️

 

Nesem Ertan

Coach certifiée RNCP

06.77.27.16.24

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s